VOTEZ POUR NOUS.


www. top site top 50
www. top site perfect
www. top site best rpg
www. top site dreaming
www. top site obsession

La boîte à secrets

Les ragots de Lakeview ◗ voir le sujet

De prénom nom de l'auteur
le ragot, la confidence, le secret.
De prénom nom de l'auteur
le ragot, la confidence, le secret.
De prénom nom de l'auteur
le ragot, la confidence, le secret.
De prénom nom de l'auteur
le ragot, la confidence, le secret.
De prénom nom de l'auteur
le ragot, la confidence, le secret.




 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 The Big Bang Maclay's family - PV MACLAY FAMILY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
Masculin ϟ ÂGE : 25
ϟ nombre d'audition : 85
ϟ PREMIÈRE APPARITION LE : 27/05/2012
ϟ PROJET #1 : Wood's Houses
ϟ PROJET #2 : Spring Harrow (Figurante)



Filmatographie
PERSONNAGES:
PRODUCTION:
RÉCOMPENSES:

MessageSujet: The Big Bang Maclay's family - PV MACLAY FAMILY Mar 12 Juin - 14:26

Ce qu’il fallait savoir sur Vivian Maclay, c’était bien qu’elle était une grande dame. Depuis qu’elle était gamine, elle faisait tout ce qu’elle pouvait avec la dose de perfection qu’il manquait. Ce n’était pas pour rien qu’elle était une des plus brillantes chirurgiennes cardiaques de New York. La brunette avait rarement raté des opérations ce qui augmentait les demandes à son sujet. Le Docteur Maclay passait beaucoup de temps à l’hôpital, ce qui lui a permise de s’éloigner malheureusement de sa famille et de ne pas être présente pour son mari à sa mort. C’est évident que la mère de famille s’en était beaucoup voulu pour cette histoire et malheureusement pour elle, l’un de ses fils James lui en voulait beaucoup. Vivian tentait de tout faire pour se racheter, c’est pourquoi elle accepta de prendre une semaine complète de vacances et de partir avec ses deux fils et sa bru en direction d’une forêt isolée pour pêcher, faire du bateau et profiter de la nature. Évidemment, ce n’était pas du tout le style de la chirurgienne, mais elle ne voulait pas refuser une fois de plus. Aidan avait eu une bonne idée et elle souhaitait leur montrer qu’elle était présente pour eux. Maclay boucla ses six valises et monta le tout dans le petit jeep de son fils Aidan. Elle s’installa à l’arrière, bien que cela l’énerva un peu, elle préféra ne rien ajouter à la situation. Après plusieurs heures de routes, un dernier village passé, ils débarquèrent finalement dans le campement où un dortoir leur était réservée. Bien sur, pour soulager légèrement sa conscience, Vivian avait pris tous les frais. Ce n’était l’argent qui manquait pour la mère de famille. Enfin, elle paya auprès de Darren, le propriétaire du site et reprit chemin à l’intérieur du jeep de son fils vers le dortoir qu’ils devaient avoir, le C. Vivian baissa ses grandes lunettes de soleil, borda un léger sourire sur ses lèvres et s’exclama.

« Au moins, il s’agit du plus beau des trois chalets ! La vue sur le lac semble merveilleuse ! » La femme sortit ensuite du véhicule stationné. Elle passa une main dans ses cheveux, remarquant sur le coup un amas de mouches noires qui venaient tout juste de se coller à elle. Elle serra les dents, passant une main en l’air. « Satanés bestioles... » Il faut croire que Vivian aurait dû laisser tomber les produits pour cheveux.

_________________


Revenir en haut Aller en bas


avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
Féminin ϟ ÂGE : 27
ϟ nombre d'audition : 109
ϟ PREMIÈRE APPARITION LE : 07/06/2012
ϟ PROJET #1 : wood's houses



Filmatographie
PERSONNAGES:
PRODUCTION:
RÉCOMPENSES:

MessageSujet: Re: The Big Bang Maclay's family - PV MACLAY FAMILY Mar 12 Juin - 16:42

Depuis qu’ils avaient pris la route pour cette semaine de vacances tous ensemble, James n’avait de cesse de se dire qu’il avait fait une grosse connerie. Sérieusement, c’est à peine si il supporte les gens toute une journée, et là, ils vont devoir vivre sous le même toit durant toute une semaine, comme lorsqu’ils étaient plus jeunes. Et encore... Là, au moins, sa mère sera vraiment présente. C’est la pensée qui traverse son esprit alors qu’il jette un regard sur Vivian qui se trouve assise à côté de lui. Il ne parle pas le long du trajet, préférant le silence et se fichant des conversations existantes. James n’a qu’une seule hâte : que la semaine se termine. Il sait déjà à quel point elle sera longue et parfois, explosive.

Ils arrivent enfin à destination. Le jeune homme lance un œil dubitatif autour de lui ; okey, la nature n’a jamais été ce qu’il préfère. Lui, c’est un mec de la ville qui aime l’agitation incessante de New-York, y comprit sa pollution et le reste. Néanmoins, il se dit qu’il va faire des efforts, même si ce n’est clairement pas gagné. Il voit sa mère qui descend déjà du véhicule et il en fait ensuite de même. Un dernier soupir et il se sent quasiment prêt à affronter toutes les situations, du moins, c’est ce qu’il pense au fond de lui. La réalité est toute autre ; il sait déjà qu’être agréable lui demandera un effort surhumain et que ses nerfs lâcheront bien avant. Il chope rapidement son sac ; un seul suffit amplement. Il a tout ce dont il a besoin. Il est ni trop gros, ni trop petit. Et lorsqu’il remarque les six valises de sa mère, un soupir s’échappe d’entre ses lèvres. Il lui faut déjà une grande concentration pour ne pas faire une remarque cinglante. Pas la première heure, se promet-il.

Il passe une main dans ses cheveux et balance son sac sur son épaule. Il s’arrête à quelques mètres de Vivian et regarde en arrière si le couple compte les rejoindre rapidement. Ce n’est pas le tout, mais James n’a pas envie de rester trois heures à contempler la bâtisse en bois. « Et encore, ce ne sont que des mouches. Pense ensuite aux araignées qui tisseront des toiles dans chaque recoin des pièces... les moustiques qui te piqueront durant la nuit... Ah ! La joie d’être dans une forêt. » glisse le jeune homme avec une certaine pointe d’ironie dans la voix. Rien de bien méchant dans l’absolu, mais taquiner sa mère semble être sa plus belle activité actuellement. « Mais je suppose que tu dois avoir le nécessaire contre les insectes dans l’une de tes six valises, non ? » demande-t-il finalement en faisant un petit sous-entendu qui exprime qu’il pense que c’est trop. Réellement, il ne sait pas faire autrement, les paroles s’échappent toutes seules.

_________________
WHICH HATH BEEN MUTE, AND STILL MUST SLEEP PROFOUND; NO VOICE IS HUSHED -NO LIFE TREADS SILENTLY. BUT CLOUDS AND CLOUDY SHADOWS WANDER FREE, THAT NEVER SPOKE, OVER THE IDLE GROUND: BUT IN GREEN RUINS, IN THE DESOLATE WALLS OF ANTIQUE PALACES, WHERE MAN HATH BEEN, THOUGHT THE DUN FOX, OR WILDE HYENA, CALLS, AND OWLS, THAT FILT CONTINUALLY BETWEEN SHRIEK TO THE ECHO AND THE LOW WINDS MOAN. THERE THE TRUE SILENCE IS, SELF-CONSCIOUS AND ALONE.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
Féminin ϟ ÂGE : 29
ϟ nombre d'audition : 104
ϟ PREMIÈRE APPARITION LE : 04/06/2012
ϟ PROJET #1 : Wood's Houses
ϟ PROJET #2 : Spring Harrow (figurant)



Filmatographie
PERSONNAGES:
PRODUCTION:
RÉCOMPENSES:

MessageSujet: Re: The Big Bang Maclay's family - PV MACLAY FAMILY Sam 16 Juin - 14:49

Silence pesant dans l'habitacle de la Jeep. Unique bruit gonflé du moteur, rompant ce silence. Les quatre personnes présentes à l'intérieur du véhicule étaient aussi muettes que des carpes, certainement trop absorbées par leurs propres pensées. Cette excursion en famille était-elle une bonne idée ? Aidan en douta quelque peu à cet instant précis. Regard lancé dans le rétroviseur intérieur. Vouloir réunir tout le monde pour passer une semaine de vacances n'était peut-être pas si lumineux que ça, à en juger par la mine sombre de son frère. Ambiance tendue. Le pompier adressa un regard qui en disait plus long que tout un discours à sa petite amie Abbygaelle. Pourvu que cela s'arrange au plus vite. Il était navré de l'avoir convié à ce qui serait certainement la plus grosse galère du siècle. Route interminable, magnifiques paysages et silence de plomb, tout était réuni pour bien démarrer ces vacances. Ou pas. Ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, croire en de meilleurs instants. Y croire tellement fort qu'il n'y aurait d'autres alternatives que cela se passe de la sorte. Conditionnement positif. Tout irait au mieux, il pouvait compter sur Abby de toute manière, pour dissoudre les tensions.

Après un moment ressemblant fortement à l'éternité, ils arrivèrent enfin à bonne destination. Une chance qu'ils ne se soient pas perdus en route, cela n'aurait fait qu'ajouter un peu plus à l'électricité ambiante. Moteur coupé. Portière ouverte, il foula le sol meuble de ses chaussures. Ah, la nature ! Qu'il était bon de respirer un peu d'air frais. Toutefois, pas le temps de rêver, James et sa mère y allaient déjà de leurs petits commentaires, pics à l'encontre de Vivian venant de son frère et grognerie concernant les insectes de la part de Vivian. En somme, rien d'anormal. Après s'être dirigé à l'arrière du véhicule, le pompier ouvrit la portière du coffre et commença à décharger les affaires de tout le monde, sans rien dire. Une montagne de bagages pour leur mère, contre presque rien pour les trois autres personnes. Là encore, rien d'anormal. Aidan se tourna alors vers James, avant de lui lancer une des valises. « Tiens, rends toi utile au lieu de jacasser bêtement. ». S'il y avait bien une chose qu'il ne supportait pas, c'était la façon qu'il avait de s'adresser à leur propre mère. Aucun respect. Maudit « jeune ». Les bras chargés – et avant d'amorcer le moindre pas en direction du chalet - Aidan s'assura que tout allait bien du côté de sa petite amie, qu'il avait un peu délaissée depuis qu'ils s'étaient assis dans la voiture. « Tout va bien Abby ? On décharge tout ça et puis on ira faire un tour près du lac ? ».

_________________
I want my personal life to be personal ... And I don't care if you're talking about things that are true, you're still talking about my personal life. How about I go peek in your window, take what underwear you wore last night, whose husband you were fucking, and shove that in the megaphone throughout your neighborhood? How does that feel? It's none of your goddamn business
© Codage et mise en page fait par Namy.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
Féminin ϟ ÂGE : 30
ϟ nombre d'audition : 160
ϟ PREMIÈRE APPARITION LE : 02/06/2012
ϟ PROJET #1 : Spring Harrow
ϟ PROJET #2 : Wood's Houses



Filmatographie
PERSONNAGES:
PRODUCTION:
RÉCOMPENSES:

MessageSujet: Re: The Big Bang Maclay's family - PV MACLAY FAMILY Dim 24 Juin - 14:39



the big bang maclay's family
« vivian, james, aidan et abbygaelle »




Un mouvement fluide, répétitif, silencieux. Le vent qui siffle lentement, impérieux. Un appel d'air, un simple courant d'air. Un mouvement incontrôlé, oublié, presque automatique. Le membre qui s'agite calmement, hésitant. Un geste régulier, d'avant en arrière. Il n'y avait rien pour brusquer l'infinité du mouvement. Pas un bruit hormis le vent pour déstabiliser le geste. L'air filtrait par le carreau entre-ouvert, laissant entendre un sifflement lorsque sa main dans un mouvement lassé se laissait aller à couper l'arrivée continue de ce vent frais. Elle était prête à fermer les yeux. Aucun bruit ne serait venu briser son sommeil. Elle ne fit que rapprocher sa figure de la vitre. L'air qui lui parvenait la réveillait peu à peu. Le ronronnement régulier du véhicule la berçait. La jeune femme pensa à sombrer dans un demi-sommeil avant de se ressaisir et de penser à l'arrivée qui ne tarderait plus. Et puis, elle aurait sans doute du mal à trouver le repos avec l'électricité qui se répandait dans l'air. La brune était presque gênée d'être là. Pourtant, à l'origine, cette virée avec la famille Maclay avait semblé lui plaire mais, à l'instant, elle avait juste le sentiment d'être de trop. Aidan lui lança un regard. Une impression commune, un même doute. L'ambiance était tendue, il était vraiment temps qu'ils parviennent à destination. Ils pourraient se dégourdir les jambes, changer d'air, penser à autre chose. Loin de la ville, cette semaine ne pourrait que leur être profitable. La jeune femme n'avait pas l'intention de laisser les choses s'envenimer, si tensions il y avait. Profil bas mais soutien infaillible, voilà l'une des devises appliquées par Abbygaelle.

Elle resta un instant, le regard perdu su son petit ami puis, se résolue à changer de position. La demoiselle Sutton commençait à ressentir les effets d'un trop long voyage en voiture. Elle qui aimait bouger, voilà bien un embêtement. Laissant son regard passer de Vivian à James, la mère et le fils cadet de la famille Maclay, Abby pensa qu'ils formaient là une belle famille, si leur fort caractère ne venait pas perturber le tableau. Oubliant les autres passagers, retrouvant le silence de plomb qui régnait dans l'habitacle, la brune attendit un signe de leur arrivée. La tête appuyée contre le carreau, son regard suivait le mouvement du véhicule. Le décompte des lignes blanches avait été perdu depuis longtemps. Elle retint un soupir. Elle n'était pas seule. Cela aurait été déplacé. Le temps paraissait juste extrêmement long. Enfin, le paysage perdit de sa similitude avec le précédent, la voiture ralentit, s'arrêta. Le moteur se tut. Des arbres, de l'eau, des chalets, de la faune. Tranquillité et quiétude … de quoi passer une semaine à faire un travail sur soi et surtout profiter de des bruits apaisants de la nature pour récupérer de la vie citadine et des journées folles de bureau. Même en appréciant sa petite vie bien cadrée et routinière à New York, Abbygaelle savait s'acclimater et se faire à toute idée. Et puis, n'irait-elle pas n'importe tout si c'était pour passer un moment calme avec Aidan ?

Sortie de ses pensées par l'ouverture des portières et les paroles de Vivian, la jeune femme s'extirpa du véhicule et fit quelques pas. Ses membres craquaient déjà. Elle entendit le ton chargé d'ironie qu'avait pris James en répondant à sa mère, leva les yeux au ciel. James et Vivian, une relation plutôt différente de celle qu'entretenait cette dernière et Aidan, un lien mère-fils plutôt périlleux, certains jours. Une taquinerie forte de la part du cadet. Évitant de rentrer trop dans la conversation qui ne la concernait pas, Abby se tourna vers son petit-ami qui déchargeait déjà les bagages. Elle s'avança et s'empara de sa valise plutôt légère, ce qui était un exploit et hésita à prendre l'une de celles qui restaient encore, Aidan était plus que chargé. Certaines fois, elle avait envie de s'énerver et de simplement lui faire remarquer que sa trop grande gentillesse le perdra mais finalement, elle était plutôt attendrie par cette manière qu'il avait de prendre les choses en main sans rien demander, faisant au mieux.

ABBYGAELLE ▬ La route aura eu raison de mon dos mais tout va bien.

Un petit sourire et un air grimaçant suite à la réminiscence de son mal temporaire, la jeune femme répondit aux questions d'Aidan.

ABBYGAELLE ▬ Laisse-moi prendre un peu de ces valises avant de t'écrouler, la balade sera nécessaire mais attendra que nous soyons bien installés. Ce lac mérite une inspection détaillée.

Elle avança directement le bras, le déchargeant d'une de celle de Vivian. Ce serait déjà ça de moins. Même si monsieur le pompier de NY avait de quoi supporte plus que quelques valises, un peu de légèreté ne faisait jamais de mal. Laissant un sourire orner son visage, Abby commença à partir vers le chalet, se rapprochant de la mère Maclay :

ABBYGAELLE ▬ J'ai du répulsif moustiques si vraiment les insectes se montrent. Ça pourrait peut-être vous être utile.


_________________



«I think everybody fears something and then you work through it, and that’s where courage comes in. But in filmmaking specifically, you can’t lead with fear, but with courage. If you want to tell interesting, impactful stories you can’t be hampered by anyone’s theories of what filmmaking should be. Just create that kind for you, create interesting, impactful stories that aren’t blocked by peoples’ opinions of, ‘Oh, I can’t make it for this much money,’ or, ‘That kind of story will never fly.’ It’s just about creating amazing stories.» ▬ Stana Katic


Revenir en haut Aller en bas


avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
Masculin ϟ ÂGE : 25
ϟ nombre d'audition : 85
ϟ PREMIÈRE APPARITION LE : 27/05/2012
ϟ PROJET #1 : Wood's Houses
ϟ PROJET #2 : Spring Harrow (Figurante)



Filmatographie
PERSONNAGES:
PRODUCTION:
RÉCOMPENSES:

MessageSujet: Re: The Big Bang Maclay's family - PV MACLAY FAMILY Dim 24 Juin - 21:49

La femme n’avait jamais apprécié l’affut de moustique, il n’était pas fautif de savoir que Vivian n’avait pas mis les pieds hors de New York depuis une bonne dizaine d’année. La chirurgienne était très prise dans son métier et n’avait jamais été réellement amoureuse de la nature comme le dirait certaine personne. Maclay avait peut-être choisis six valises pour cette virée en forêt, mais les atouts d’une bonne semaine dans les bois n’étaient certainement pas sa priorité, à croire qu’elle ne connaissait pas ce qu’il fallait amener justement. La brunette passait une main à plusieurs reprises au de-là de sa chevelure, essayant de faire fuir le plus possible ces bestioles qui semblaient beaucoup plus coriaces qu’elle ne l’aurait crue. Vivian jeta un coup d’œil vers l’entré où une autre voiture entra. Il s’agissait sans doute d’un autre couple de vacancier. La belle chirurgienne regarda ensuite son fils qui semblait se moquer d’elle. Vivian ne voulait pas faire de scène, mais elle ne laissa pas de côté ses répliques

« Je n’ai pas une peur bleue des insectes James, je n’aime tout simplement pas qu’on m’attaque avec autant d’intensité tandis que je viens de sortir de la voiture et non, comment voulais-tu que je sache qu’il y aurait des nuages de moustiques au chalet ! » La dame baissa les yeux tristement. Elle marcha quelques pas dans le sable, risquant de débucher. Elle avait choisis une jolie paire de soulier d’été, mais ce n’était sans doute pas la meilleure solution pour marcher dans le sable. Elle allait les retirer lorsqu’ils seraient à l’intérieur du chalet. C’est alors que sa belle-fils Abby lui proposa de l’anti-moustique. Vivian porta un sourire joyeux à ses lèvres et ajouta. « Oh, merci beaucoup Abby, je ne dirais pas non pour me débarrasser de ceux-là. »

Vivian avança vers le chalet où elle déverouilla la porte. On lui avait donné la clé en débarquant au pavillon d’accueil et la dame souhaitait voir l’état des lieux en premier. Ils avaient de la chance d’avoir le plus beau des chalets. La brunette voyait déjà la lumière abondante dans la pièce. « C’est magnifique ! »

_________________


Revenir en haut Aller en bas


avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
Féminin ϟ ÂGE : 27
ϟ nombre d'audition : 109
ϟ PREMIÈRE APPARITION LE : 07/06/2012
ϟ PROJET #1 : wood's houses



Filmatographie
PERSONNAGES:
PRODUCTION:
RÉCOMPENSES:

MessageSujet: Re: The Big Bang Maclay's family - PV MACLAY FAMILY Lun 2 Juil - 9:14

De prime abord, James ne voulait en aucun faire des efforts pour que ce séjour se passe au mieux. Entre sa raison et sa rancoeur envers sa mère, la deuxième option semblait tirer continuellement son épingle du jeu. Il ne savait pas faire autrement, c’est plus fort que lui. À chaque fois qu’il se retrouve en présence de Dana, il a envie de lui lancer des piques afin d’être volontairement blessant pour lui faire payer toutes ces années où elle n’a jamais été présente pour lui et son frère. Et si ce dernier vit très bien avec ses souvenirs, ce n’est clairement pas le cas du cadet Maclay qui éprouve encore beaucoup de peine lorsqu’il songe à son défunt père. Tout ceci fait qu’il ne supporte clairement pas l’idée d’être agréable et hypocrite alors qu’il n’a pas du tout cette envie.

Aussi, il hausse les épaules à la réponse de sa mère, et encore plus à la petite pique de son frère aîné. « Je ne jacasse pas. Je ne suis pas comme certains... ou certaines, plutôt. » glisse-t-il en serrant doucement les mâchoires. Il ne souhaite pas qu’une guerre fraternelle se dessine à l’horizon, mais il a son petit caractère et ne laisse pas toujours son aîné apaiser les choses aussi facilement que cela. James fait partie de ces personnes qui recherchent bien souvent l’affrontement pour apaiser des colères sourdes. Sans cela, il risquerait d’être fou avant la fin de ce fichu séjour qui lui donne déjà envie de fuir à l’autre bout du monde.

Finalement, il abandonne la petite troupe et retourne vers la voiture où il attrape quelques valises que sa mère a eu la bonne idée de prendre. On dirait qu’elle part pendant cinq mois, songe-t-il en levant les yeux au ciel, comme implorant le grand patron de lui donner la force de survivre à ces vacances en famille. Son sac à l’épaule et deux valises dans les mains, il entre à son tour dans le chalet et ne fait aucune remarque sarcastique quant à celle de Vivian. « Avez-vous choisi votre chambre, majesté ? » demande-t-il finalement à l’intention de sa mère en lui offrant un sourire niais. Pour une fois, nul ne saurait dire s’il est sarcastique ou non.

_________________
WHICH HATH BEEN MUTE, AND STILL MUST SLEEP PROFOUND; NO VOICE IS HUSHED -NO LIFE TREADS SILENTLY. BUT CLOUDS AND CLOUDY SHADOWS WANDER FREE, THAT NEVER SPOKE, OVER THE IDLE GROUND: BUT IN GREEN RUINS, IN THE DESOLATE WALLS OF ANTIQUE PALACES, WHERE MAN HATH BEEN, THOUGHT THE DUN FOX, OR WILDE HYENA, CALLS, AND OWLS, THAT FILT CONTINUALLY BETWEEN SHRIEK TO THE ECHO AND THE LOW WINDS MOAN. THERE THE TRUE SILENCE IS, SELF-CONSCIOUS AND ALONE.
Revenir en haut Aller en bas




Je te regarde
Contenu sponsorisé
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: The Big Bang Maclay's family - PV MACLAY FAMILY

Revenir en haut Aller en bas
The Big Bang Maclay's family - PV MACLAY FAMILY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Big Bang Theory
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» bang, bang, my baby shoot me down ✗ TIGAN
» BIG BANG THEORY - mardi 26 juin, 16h25
» Family First : II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Préparatifs :: Wood's Houses :: Dortoir C-